Le régime Crétois

 

Histoire

L’alimentation méditerranéenne passe aujourd’hui auprès des diététiciens comme une garantie de longévité et de bonne santé. Or, selon la plupart des études effectuées jusqu’ ici dans le monde entier, le régime crétois en constitue l’exemple le meilleur et le plus caractéristique. Après avoir constaté que la Crète présente le taux de mortalité le plus faible et le nombre de décès dus au cancer ou à des maladies coronariennes le moins élevé de la planète, on a donc commencé à rechercher la nature exacte de l’alimentation qui a offert et offre encore aux habitants de l’île leurs extraordinaires privilèges de santé.
Très vite, il est apparu qu’il s’agissait là d’une fort longue histoire et d’une expérience vieille de plusieurs millénaires, remontant sans doute dès avant l’époque néolithique, bien qu’on ne dispose que de présomptions sérieuses, à défaut de preuves absolues, sur le régime alimentaire des Crétois voilà quelque 5.000 ans. A partir cependant de la période d’apogée de la civilisation minoenne, il y a près de 4.000 ans, l’image est plus nette : d’après les découvertes provenant des fouilles archéologiques, il semble bien que les anciens Crétois aient consommé pratiquement les mêmes produits que leurs actuels descendants. On a en effet mis au jour dans les palais de l’époque minoenne de grandes jarres (pitharia) destinées à emmagasiner huile d’olive, céréales, miel et légumes secs. Différentes sources iconographiques nous révèlent par ailleurs le monde fascinant des plantes crétoises.
Au fil des siècles, la cuisine crétoise a engrangé un savoir et une expérience qui se sont transmis de génération en génération. Ainsi, Athénée, écrivain grec de l’époque romaine, mentionne deux gâteaux extrêmement compliqués et savoureux qui se confectionnaient dans la Crète ancienne avec du pétimézi (sirop de jus de raisin), du miel, des fruits secs, des graines de sésame et de coquelicot.
Durant la période byzantine, les Crétois conservèrent leurs habitudes alimentaires. Tandis que les familles bourgeoises appréciaient des mets sophistiqués, la population rurale continuait à vivre près de la nature, se nourrissant de plantes, de fruits, de légumes, frais ou secs, d’huile d’olive et d’olives, cuisinant ces produits avec une imagination fertile, de diverses manières, afin de les rendre plus savoureux. Ces mêmes habitudes alimentaires aidèrent la population des campagnes à survivre dans des conditions exceptionnellement difficiles, lorsque l’île fut successivement occupée par les Arabes (824-961), les Vénitiens (1204-1669) et les Turcs (1669-1898). Le changement le plus important dans l’alimentation eut lieu lorsque commencèrent à arriver dans l’île des produits venant du Nouveau Monde -principalement les tomates. Loin de constituer un inconvénient, ce phénomène vint enrichir l' ”arsenal” des légumes crétois...
Les conquérants passaient, mais l’âme, la religion, la langue et... la cuisine des Crétois demeuraient identiques. De cette continuité naquit une tradition qui se révèle aujourd’hui fort précieuse, puisque la communauté scientifique internationale vante non seulement la qualité de la cuisine crétoise mais aussi sa miraculeuse valeur nutritive !


Produits

Le secret de la bonne santé et de la longévité des Crétois est extrêmement simple. Ils consomment les produits de leur fertile terre: beaucoup de fruits, de légumes, frais ou secs, de plantes, sauvages ou potagères, de fromages et de pain. Ils parfument leurs plats de délicieux aromates, confectionnent leurs pâtisseries avec des produits naturels -miel et sirop de raisin- et accompagnent leurs repas d’un vin de qualité.

Leçon de santé et de longévité

La Crète désire aujourd’hui confier à l’humanité le secret de longue vie qu’elle détient depuis tant d’années. Offrir, avec son histoire et sa civilisation, ce bien culturel qui s’appelle RÉGIME CRETOIS. D’immenses efforts se font actuellement dans l’île afin de résister à l’invasion de nouveaux modèles alimentaires (repas rapides etc.) et de préserver les valeurs traditionnelles et les habitudes nutritionnelles des anciens Crétois. Producteurs et entreprises de traitement, conditionnement et promotion garantissent la grande qualité des denrées crétoises, dépourvues de substances chimiques douteuses et d’additifs suspects, conformément aux leçons héritées de notre histoire et de notre culture...

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×